Recommander

Texte libre

<

Texte libre

Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:50

EMAMI Vanishing Cream

EMAMI Vanishing Cream

As you apply Emami Vanishing Cream, it gets instantly absorbed to give you great-looking skin. As you continue using it, you will feel your skin growing softer, smoother and radiant. Anti-wrinkle conditions help you retain younger looking skin. It's mild and delightful French perfume at once draws you into its mystic charm. Emami Vanishing Cream gives you the three-step skin care for softer, younger looking skin i.e. Moisturizes, Nourishes, and Conditions.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:48

EMAMI Oil Of Almonds Herbal Cold Cream

EMAMI Oil Of Almonds Herbal Cold Cream

Made from Oil of Almonds, Calendula, Aloe Vera, Honey, etc this herbal Cold Cream was born in the hi-tech research laboratory of Emami. This cream is designed to perform the triple action of moisturing rejuvenating and repairing dry and vulnerable skin in winter when it needs extra care.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:45

Himani Gold Turmeric Saffron Soap

Himani Gold Turmeric Saffron SoapIncorporating teachings found in ancient Ayurvedic test, the Himani Ayuveda Science Foundation has created this unique Ayurvedic (Herbal) soap. Himani Gold Turmeric Saffron Soap with 24K Gold combines real gold turmeric, saffron and herb extracts which helps in promoting radiant, younger, healthy-looking skin.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:41

EMAMI Naturally Fair Pearls Herbal Fairness Soap

Emami Naturally Fair Herbal Fairness Soap with Pearls Emami Herbal Research has captured the timeless agent Pearl, in Naturally Fair Pearls Soap, a unique herbal soap for fairness and freshness. While it gently cleanses your skin, its natural sunscreen protects skin from harmful UV Rays. The real pearl blended with herbs bring out pearl-like fair and radiant skin.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:36

EMAMI Naturally Fair Pearls Herbal Fairness Talc

EMAMI Naturally Fair Pearls Herbal Fairness Talc 

Emami Herbal Research has captured the timeless fairness agent Pearl, in Naturally Fair Pearls Talc, a unique herbal talc for fairness and freshness. Its natural sunscreen protects skin from harmful UV rays and the Pearls blended with herbs bring out a pearl like fair and radiant skin. Its long lasting French perfume keeps you pleasantly fragrant the whole day.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:34

EMAMI Golden Beauty Talc (Alpine Dew French Perfume)

EMAMI Golden Beauty Talc (Alpine Dew French Perfume) 

The luxury of French Perfume with treasure of six ancient herbs in a French formula. It leaves your skin fresh, soft and silky. (Geranium, Evening Primrose, Common Thyme, Sweet Basil, Marigold and Chamomile).

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 00:30

EMAMI Naturally Fair Pearls Intensive Herbal Fairness CreamEmami Naturally Fair Herbal Cream with Real Pearl Dust

New Naturally Fair Pearl Cream is a scientific blend of herbs and rich natural extracts, including real Pearl dust. This unique preparation is based on herbal principles and  helps promote a healthy, fair and vibrant complexion, revitalizing natural skin tones.

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Voir les 0 commentaires
Samedi 11 février 6 11 /02 /Fév 12:25
Les significations des abréviations
BCG : TUBERCULOSE
HB : HEPATITE B
DTC : DIPHTERIE, TETANOS ET COQUELUCHE
PO : POLIOMYELITE (PAR VOIE ORALE)
VAR :VACCINS ANTI-ROUGEOLEUX
HIB : HAEMOPHILUS INFLUENZAE TYPE B
RR : VACCIN CONTRE LA ROUGEOLE ET LA RUBEOLE
ROR:ANTI-ROUGEOLEUX/ANTI-OREILLONS /ANTI-RUBÉOLEUX
DTCP:DIPHTERIE,TETANOS,COQUELUCHE ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)
DTP:DIPHTERIE,TETANOS ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)
I- LE CALENDRIER NATIONAL DE VACCINATION EN VIGUEUR
    
    Age   Vaccins préconisés
  - A la naissance   BCG  + VPO ( zéro ) + HB1
  -  6 semaines   DTC1  + VPO1+HB2
  - 10 semaines   DTC2  + VPO2
  - 14 semaines   DTC3  + VPO3
  -  9 mois   VAR  + HB3
  - 18 mois   Premier rappel DTCP
  -  6 ans ( Entrée scolaire )   RR
Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 11 février 6 11 /02 /Fév 12:17
Obésité des enfants  
 

L'obésité des enfants est un problème lié à la "malbouffe" et qui fait des ravages en Occident: à cause de cela, des enfants deviennent diabétiques pour le restant de leur vie!!!
Une fois obèse, il est trop tard pour obtenir de bons résultats dans la réduction définitive de poids. Pour vos petits enfants et arrières petits enfants, grands parents, protégez-les des tentatives cyniques des fabricants industriels de boissons sucrées et de pâtisseries en barrettes qui veulent installer des distributeurs dans les écoles!!
Intervenez auprès de vos députés pour que, rapidement, une loi soit votée contre cette invasion dangereuse! Allez-y, foncez! C'est urgent!

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 11 février 6 11 /02 /Fév 12:10

Les médicaments

Qu’il s’agisse des médicaments en vente libre ou issus d’une prescription médicale, quelques recommandations générales sont à respecter. Elles peuvent varier en fonction du type de médicament (comprimés, gélule, collyre, etc.), de votre âge ou de situations particulières comme la grossesse. Comment distinguer les effets secondaires ?
Les recommandations générales
La forme galénique du médicament 
Les comprimés
Les gélules 
Les formes ophtalmiques
Les suppositoires
Les sirops
Les situations de prudence
Les effets secondaires
Liste non exhaustive des effets indésirables les plus souvent rencontrés
 
Les recommandations générales

La France est l’un des pays les plus consommateurs de médicaments. Ces produits font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Néanmoins, cette banalisation ne doit pas nous faire oublier quelques conseils de prudence

Une prescription personnalisée
Les médicaments vous sont prescrits par votre médecin pour une raison précise. Ne les prenez pas dans des circonstances qui vous semblent similaires sans avis médical, et ne les donnez pas à un membre de votre famille ou à un ami. Chaque prescription médicale correspond à un diagnostic particulier que seul votre médecin peut établir.

La durée du traitement
Respectez la durée de traitement prescrite par votre médecin. C'est particulièrement important pour certains produits comme les antibiotiques : même si les symptômes ont disparu et que votre état de santé semble s’améliorer, continuez à prendre votre traitement jusqu'à son terme. Un traitement antibiotique interrompu trop tôt expose au risque de récidive, avec des bactéries qui pourraient par la suite s’avérer résistants au traitement.

Les effets secondaires
Tous les médicaments peuvent occasionner des effets indésirables. Ceux-ci sont assez rares. Ils ne doivent pas vous dissuader de suivre le traitement qui vous a été prescrit. Les effets secondaires sont mentionnés pour vous rassurer en cas de survenue d’un nouveau symptôme. Pensez à le signaler à votre médecin traitant.

Les interactions médicamenteuses
Tous les médicaments peuvent interagir avec d'autres produits. C’est pourquoi vous ne devez pas, selon votre propre initiative, associer plusieurs médicaments, même si ces derniers sont vendus sans ordonnance. N’oubliez pas que votre médecin et votre pharmacien sont là pour vous conseiller.

Le réajustement thérapeutique
Certaines maladies peuvent modifier les effets des médicaments et nécessiter un "réajustement thérapeutique" par adaptation des doses. Soyez particulièrement prudent si vous présentez une maladie rénale, hépatique (foie) ou cardiaque. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin et pensez à évoquer vos maladies ou vos antécédents, lorsque vous allez chez un nouveau pharmacien ou consulter un nouveau médecin.

La forme galénique  du médicament

La forme galénique correspond à la forme sous laquelle vous prenez le médicament (comprimé, gélule, sirop, etc.). Galien, médecin grec du 2ème siècle après JC, a donné son nom à la pharmacie galénique, science de la mise en forme des médicaments. La galénique est l’art de la formulation.

Un médicament contient une ou des substance(s) active(s) mais aussi d’autres substances dites auxiliaires : les excipients. Les excipients ont des rôles très variés. Ils peuvent servir à favoriser l’absorption, à modifier le goût ou seulement à faciliter la fabrication.

Chaque forme galénique présente des spécificités et un usage particulier. Il convient de bien respecter les précautions d’emploi mentionnées sur la notice pour garantir le maximum d’efficacité et de sécurité. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Les comprimés

Ce sont les formes les plus utilisées mais pas forcément les plus connues. En effet, en plus des comprimés normaux, il en existe de nombreuses sortes :

  • Comprimés à libération accélérée (comprimés effervescents, lyocs...) ;
  • Comprimés gastrorésistants (dont la digestion ne commence que dans l’intestin et pas dans l’estomac) ;
  • Comprimés à libération prolongée (les fameux LP).
     

Certains comprimés ne doivent surtout pas être écrasés (comprimés LP et gastrorésistants). Il est très important de prendre un verre d’eau pour avaler des comprimés, car cela évite de qu’ils ne collent à la paroi de l’œsophage ou de l’estomac et provoquent des ulcérations voire une perforation, sauf pour certains comprimés à laisser fondre dans la bouche.

Les gélules

Très utilisées, ces formes sont utiles pour les médicaments sensibles à la lumière ou qui ont mauvais goût. Là aussi, la prise avec un verre d’eau est très importante pour éviter que la gélule ne colle à l’œsophage ou à l’estomac. Contrairement aux comprimés LP, certaines gélules à libération prolongée peuvent dans certains cas être ouvertes pour être administrées plus facilement aux personnes ayant des difficultés à déglutir. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien sur ce point.

Les formes ophtalmiques

Il s’agit de liquides (collyres) ou de pommades qui sont appliquées directement sur l’œil. Avec ces formes, il est important de bien respecter la durée maximale de conservation après ouverture (indiquée sur le tube ou le flacon). Ces préparations peuvent facilement être contaminées par des microbes. Attention, l’administration dans l’œil d’un collyre contenant des bactéries peut aboutir à des infections locales. De plus, pour éviter une contamination, il est vivement recommandé de ne pas toucher l’œil ou la paupière avec l’embout du flacon ou du tube. Enfin, respectez un intervalle de 15 minutes entre les applications de 2 collyres ou de 2 pommades ophtalmiques différents car l’un peut nuire à l’efficacité de l’autre.

Les suppositoires

Ces formes à utiliser par voie rectale sont généralement sensibles à la chaleur et doivent être conservées dans un endroit frais. Le suppositoire doit être introduit dans l’anus non pas par l’extrémité pointue mais par l’autre. Le réflexe du sphincter anal sur l’extrémité pointue permettant de chasser le suppositoire dans l’ampoule rectale où il va fondre.

Les sirops

Ces formes à base de sucre ou d’aspartam sont souvent utilisées chez les enfants. Chez les patients diabétiques, évitez les sirops à base de sucre. Chez les patients atteints de phénylcétonurie (affection due à un déficit en une enzyme hépatique permettant la transformation de la phénylalanine), évitez les sirop à base d’aspartam.

Même si le sucre en grande proportion présente des propriétés antibactériennes, il vaut mieux vérifier avant chaque utilisation que le sirop ne contient pas de volutes ni un "voile" signalant une contamination microbienne.

    

Les médicaments

Selon l’âge, les situations physiologiques ou pathologiques, la prise d’un médicament pourra avoir des effets indésirables plus ou moins marqués. De même, des effets secondaires parfois graves peuvent apparaître.
Les recommandations générales
La forme galénique du médicament 
Les comprimés
Les gélules 
Les formes ophtalmiques
Les suppositoires
Les sirops
Les situations de prudence
Les effets secondaires
Liste non exhaustive des effets indésirables les plus souvent rencontrés
 
Les situations de prudence

Le nouveau-né, le nourrisson, l'enfant
A ces âges de la vie, le devenir du médicament dans l’organisme est généralement différent de celui de l’adulte, les étapes de métabolisme et d’élimination étant un peu moins efficaces. Ceci ajouté au faible poids explique la réduction des doses chez l’enfant. De plus, la peau de nos chers bambins est beaucoup plus fine et fragile que celle de leurs parents. Ainsi, les médicaments à usage local comme les pommades sont susceptibles de pénétrer plus facilement dans la circulation que chez l’adulte entraînant des effets secondaires voire des intoxications. Pour finir, il ne faut jamais laisser de médicament à la portée des enfants et cela quel que soit le produit, même s’il est en vente libre car un médicament qui vous paraît anodin peut être très dangereux pour un enfant.

Les seniors 
Avec l’âge, le corps s’use… Tout comme la vue ou l’ouie, les fonctions d’épuration du corps vont s’affaiblir. Le métabolisme et l’élimination des médicaments vont donc en pâtir car le foie, les reins et le cœur fonctionnent à un régime moins élevé. La réduction des posologies suffit généralement pour que l’efficacité d’un médicament soit conservée tout en limitant la survenue d’effets secondaires ou toxiques.

Le soleil
C
ertains médicaments ont la propriété de nous rendre plus sensibles au soleil et à ses ultra-violets. Cette propriété est appelée "photosensibilisation".

La grossesse
La grossesse est une situation physiologique qui entraîne de grands bouleversements pouvant modifier le devenir du médicament dans l’organisme. Mais le plus souvent la prise de médicament est plus un danger potentiel pour l’embryon ou le fœtus que pour la maman. La plupart des médicaments sont déconseillés au cours de la grossesse et, cela par manque de connaissances. En effet, réaliser des études de la tératogenèse (anomalie du développement, malformations du bébé) ou de la toxicité sur le bébé d’une femme enceinte est inconcevable d’un point de vue éthique. On utilise donc des études réalisées chez l’animal puis extrapolées à l’homme ainsi que les observations de pharmacovigilance (relevé de tout effet secondaire, interaction, etc. d’un médicament depuis sa mise sur le marché). Celles-ci sont souvent insuffisantes pour se faire un avis ferme et définitif. Dans le doute, il vaut donc mieux s’abstenir.

Les effets secondaires

Selon leur origine, on distingue différents effets secondaires. Ainsi on distingue des effets dits latéraux, toxiques ou indésirables. Tour d’horizon des conséquences fâcheuses les plus fréquemment rencontrées.

  • Les effets latéraux ne sont pas les effets thérapeutiques recherchés mais des effets inévitables qui surviennent aux doses normales chez tous les sujets. Par exemple, les antihistaminiques utilisés lors des allergies entraînent quasiment tous de la somnolence ;
  • Les effets toxiques sont également inévitables mais ne surviennent que lors d’un surdosage ;
  • Les effets indésirables sont des effets imprévisibles qui apparaissent aux doses normales chez certains patients. Leur survenue est plus fréquente lorsque plusieurs médicaments sont associés.
Liste non exhaustive des effets indésirables les plus souvent rencontrés

Effets indésirables neurologiques, psychologiques et comportementaux
Vertiges, anorexie, somnolence, agitation, confusion, dépression, irritabilité, insomnie, convulsions, troubles de la vision...

Effets indésirables cutanés et muqueux
Sécheresse cutanée ou muqueuse, alopécie (chute des cheveux), sueurs, flush (rougeur du visage), éruptions, prurit (démangeaisons), œdème, gynécomastie, photosensibilisation...

Effets indésirables digestifs
Ils sont variés et concernent quasiment tous les médicaments : diarrhée, nausées, vomissements, constipation, ballonnements, douleurs abdominales...

Effets indésirables urinaires et sexuels
Rétention urinaire, coloration des urines, lithiase (calculs rénaux ou biliaires), gynécomastie (augmentation de volume des glandes mammaires et de la poitrine), impuissance, troubles de la libido, troubles des règles...

  Effets indésirables douloureux
Céphalée, arthralgie (douleur articulaire), myalgie (douleur musculaire), douleurs abdominales...

Autres
  Anomalies sanguines, hépatite, toux, fièvre, hypotension orthostatique...

Par pharmacien - Publié dans : pharmacie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus